Skip to content

Le consultant en ingénierie

Le consultant en ingénierie

image_printPrint Button

Le consultant en ingénierie ou ingénieur consultant est spécialisé dans son domaine d’expertise. L’activité exercée peut ainsi varier d’une personne à l’autre. Mais, il travaille généralement en tant que freelance et propose ses services auprès des entreprises. Il est rare qu’il ait un statut de salarié au sein d’une société de conseil qui ne souhaite pas externaliser ses projets, mais cela reste une possibilité.

En quoi consiste le métier de consultant en ingénierie ?

Ce métier consiste surtout à prospecter des entreprises et leur proposer des services de conseil et assistance dans un secteur en particulier. Ce dernier dépend du domaine d’expertise de l’ingénieur.

Quelles sont les missions confiées à un ingénieur consultant ?

Les principales missions du consultant en ingénierie sont d’aider les gérants de société à :

  • Rendre l’entreprise résiliente ;
  • Sortir d’une crise.

Elles dépendent des attentes du client ainsi que des circonstances. Le travail du consultant en ingénierie consiste également à :

  • S’informer sur les besoins du dirigeant de l’entreprise ;
  • Analyser le problème en profondeur ;
  • Formuler une synthèse ;
  • Trouver les solutions adaptées ;
  • Mettre en pratique des solutions alternatives ;
  • Assurer le contrôle et le suivi des activités.

Quelles sont les qualités et les compétences requises pour l’exercer ?

De nombreuses qualités et compétences sont indispensables pour pouvoir gérer divers projets ainsi que les rendez-vous clients. Il convient de savoir lesquelles il est plus important de développer pour réussir dans le métier.

Qualités

La qualité la plus recherchée chez le consultant en ingénierie est le sens de la communication. Il est tout aussi important de savoir faire preuve d’écoute, d’organisation et de créativité. De même, il faut être à l’aise avec le travail en équipe.

Un bon consultant en ingénierie doit également :

  • Avoir le sens de la répartie ;
  • Savoir exposer des idées ;
  • Avoir une grande capacité d’adaptation ;
  • Savoir gérer le stress.

Compétences

En raison de la grande diversité des spécialités, les compétences techniques nécessaires à l’exercice du métier sont différentes selon le domaine d’expertise du consultant en ingénierie. Il peut être spécialisé en :

  • Électronique ;
  • Logiciel ;
  • Mécanique ;
  • Énergie.

Quels sont les domaines d’activité de l’ingénieur consultant ?

Il évolue généralement dans un domaine d’activité en particulier. En effet, il peut être consultant en ingénierie :

  • De formation ;
  • Touristique et culturelle.

Consultant en ingénierie de formation

Ce consultant en ingénierie a pour mission d’assurer un projet de formation dans une entreprise cliente. Il propose aussi un service d’accompagnement et étudie s’il est possible de former les salariés à travers des :

  • Forums ;
  • Séminaires ;
  • Colloques.

Consultant en ingénierie touristique et culturelle

Comme son nom le suggère, ce consultant en ingénierie met en valeur les activités liées :

  • Au tourisme ;
  • À la culture ;
  • Aux loisirs.

Il assiste les entreprises de la conception, l’audit, la réalisation à l’évaluation d’un événement, en qualité d’ingénieur consultant.

Comment devenir consultant en ingénierie ?

Pour pouvoir exercer en tant que consultant en ingénierie, il est nécessaire de choisir le statut juridique adapté à un travailleur indépendant. De nombreuses autres démarches doivent également être entreprises.

Réalisation d’un business plan

Avant de procéder au choix de son statut juridique et afin de prendre la meilleure décision, le consultant en ingénierie doit :

  • Établir un business plan ;
  • Réaliser une étude de marché dans le secteur d’activité concerné.

Choix du statut juridique

Le consultant en ingénierie a le choix entre :

  • Le statut d’EIRL;
  • Le régime de la micro-entreprise ;
  • Le statut d’EURL ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ;
  • Le statut de SASU ou société par actions simplifiée unipersonnelle.

S’il souhaite se lancer avec des associés, il peut également opter pour la :

  • SAS;
  • Société à responsabilité limitée.

L’avantage d’opter pour le régime du micro-entrepreneur réside au niveau des formalités fiscales et administratives qui sont particulièrement simples. Aucune cotisation sociale n’est à payer si le chiffre d’affaires du consultant en ingénierie est nul. C’est le choix idéal pour démarrer l’activité sans prendre trop de risques financiers.

Bon à savoir : le régime de la micro-entreprise est uniquement réservé aux activités dont le chiffre d’affaires brut annuel est inférieur ou égal à 72 500 euros. Si ce dernier dépasse cette somme, il faut opter pour un statut d’EIRL, de SASU ou encore d’EURL.

Capital social

La création d’une société d’ingénierie nécessite l’accomplissement de plusieurs formalités, dont le dépôt d’un capital social. Il convient de noter que le montant de ce dernier peut être de 1 euro symbolique.

Demande d’immatriculation au CFE

Outre le choix du statut juridique et le dépôt de capital, une demande d’immatriculation au CFE ou Centre de formalités des entreprises figure également parmi les formalités à accomplir lorsque l’on souhaite devenir consultant en ingénierie.

Autres formalités

La création d’une société d’ingénierie nécessite également la réalisation d’autres formalités parmi lesquelles on peut citer :

  • La rédaction de statuts ;
  • La publicité et l’enregistrement de la constitution.

Quel est le salaire d’un consultant en ingénierie ?

Avec un diplôme d’ingénieur, il touche en moyenne 40 000 euros bruts annuels en début de carrière. Il peut gagner plus dans le cas où il possèderait un bon réseau. Souvent, son salaire est révisé avec le temps et selon la qualité de ses résultats.

Quelles sont ses possibilités d’évolution de carrière ?

Un consultant en ingénierie débutant travaille généralement au sein d’un bureau d’études ou d’une société de conseil. Après quelques années d’expérience professionnelle, il exerce son activité en tant que travailleur indépendant.

FAQ

Quel est le véritable rôle d’un consultant ?

Quel que soit son domaine d’expertise, le consultant a pour véritable rôle de conseiller les entreprises qui ont recours à son service. Il se doit de leur apporter une vraie plus-value, en trouvant des solutions pertinentes aux problèmes qu’elles ne parviennent pas à résoudre en interne. Il les accompagne surtout dans l’objectif d’accélérer leur développement.

Quel parcours de formation pour devenir un bon consultant en ingénierie ?

Les recruteurs privilégient actuellement les consultants qui détiennent un Master spécialisé dans un domaine spécifique (conseil en organisation, management, etc.). Il est bon de noter qu’ils apprécient aussi particulièrement les sortants d’une école de commerce et d’ingénieurs.

Quelle spécialité d’ingénieur peut-il choisir ?

Dans la liste des spécialités, on retrouve :

  • Le génie mécanique ;
  • La chimie ;
  • La biotechnologie ;
  • Le génie biologique ;
  • Le spatial et l’aéronautique.

D’autre part, les recruteurs recherchent surtout les ingénieurs managers ainsi que ceux qui sont spécialistes en :

  • Science informatique ;
  • Énergie ;
  • Recherche et développement.

Créez votre entrepriseCréez votre entreprise

Co-fondateur LegalPlace, Mehdi est diplômé du magistère DJCE et avocat. Il a exercé plus de 12 ans au sein de cabinets anglo-saxons et français en droit des sociétés, fusions-acquisition et capital investissement.

Dernière mise à jour le 30/06/2021

Social Share

Co-fondateur LegalPlace, Mehdi est diplômé du magistère DJCE et avocat. Il a exercé plus de 12 ans au sein de cabinets anglo-saxons et français en droit des sociétés, fusions-acquisition et capital investissement.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments